• Anne Lemétayer

Sagesse divine/sagesse humaine

Mis à jour : avr. 14

Les êtres humains, à travers la pratique de la philosophie notamment, ont atteint un certain degré de sagesse. Comment Dieu considère cette sagesse humaine ?



La sagesse humaine, folie aux yeux de Dieu :


"Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées." Esaïe 55 : 9 (la Bible, trad. Louis Segond 1910)

Il n'y a rien de commun entre la sagesse divine et la sagesse humaine, et même, elles sont opposées. La sagesse que les hommes ont acquise n'est que folie aux yeux de Dieu. Pourquoi ? Parce que malgré tous leurs raisonnements, les hommes n'ont pas réussi à connaître Dieu (1 Corinthiens 1 : 21). Au contraire, se disant sages, ils se sont éloignés de Dieu, et par là-même de la sagesse et de la vérité.


La sagesse divine, folie aux yeux des hommes :


Dieu a choisi de sauver l'humanité en envoyant son Fils unique, Jésus-Christ, vivre comme un homme et mourir crucifié. Aux yeux des sages de ce monde, c'est une folie ! Comment un Dieu tout-puissant pourrait accepter de faire mourir son Fils, innocent, à la place de milliards de pécheurs ? Comment son Fils pourrait accepter ne serait-ce que de vivre une vie d'homme, sur terre, sans parler de mourir crucifié ? Comment peut-on continuer à aimer des pécheurs au point de mourir pour eux ? Ça n'a pas de sens, c'est absurde.

Et c'est en quelque sorte "fait exprès" : par une telle "folie", Dieu confond la sagesse humaine, afin que personne ne puisse s'enorgueillir d'être parvenu à se sauver par sa propre sagesse :


"Mais Dieu a choisi les choses folles du monde pour confondre les sages [...] afin que personne ne se glorifie devant Dieu." 1 Corinthiens 1 : 27-29 (la Bible, trad. Louis Segond 1910)

En quoi consiste la sagesse divine ?


Ainsi humiliée, la soi-disant sagesse humaine reconnaît qu'elle ne vaut rien, parce qu'elle ne vient pas de Dieu : un homme pécheur ne peut pas produire de la sagesse.

Jacques (un apôtre, l'un des douze premiers disciples de Jésus) nous décrit la sagesse qui vient de Dieu :


"La sagesse d'en haut est premièrement pure, ensuite pacifique, modérée, conciliante, pleine de miséricorde et de bons fruits, exempte de duplicité, d'hypocrisie." Jacques 3 : 17 (la Bible, trad. Louis Segond 1910)

La sagesse qui vient de Dieu est exempte de tout mal (pure). Elle aime et recherche la paix, et non les querelles, les disputes (pacifique). Elle est douce, patiente face à l'opposition (modérée) et ne cherche pas forcément à l'emporter. Elle se laisse reprendre et enseigner (conciliante). Elle n'a pas d'esprit de parti, n'est pas d'accord avec quelqu'un parce qu'il est riche, connu ou puissant. Elle a compassion de ceux qui souffrent (miséricorde) et fait le bien autour d'elle (bons fruits). Elle ne ruse pas, mais agit sans se cacher, dévouée à ses convictions (exempte de duplicité, d'hypocrisie)(#sagesse).


Pour savoir comment acquérir cette sagesse, voici un article qui présente 4 clés pour devenir sage.

0 vue
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2020 par Anne Lemétayer. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now