• Philosophe chrétienne

Le port obligatoire du masque est-il une atteinte à notre liberté ?

Mis à jour : juil. 20

L'épidémie de Covid-19 fait toujours rage aux Etats-Unis. Mais beaucoup d'Américains refusent de porter des masques, arguant qu'ils vivent dans un pays libre, et donc font ce qu'ils veulent. Ont-ils raison ? Etre liberté, est-ce faire ce qu'on veut ?



Vivons-nous dans un pays libre ?


Dans un article, le journal Le Monde nous rapporte les propos suivants : "Je suis américain et j’estime que je dois pouvoir faire ce que je veux. Je paie mes impôts, je vis libre et je veux être libre." Cette phrase pourrait tout aussi bien être la déclaration d'un français, d'un allemand, d'un italien... Nous vivons dans des pays libres. Est-ce à dire que nous pouvons faire ce que nous voulons ?

Evidemment que non ! Cet homme le dit bien, d'ailleurs : il paie ses impôts. Voulons-nous payer nos impôts ? Non. Mais pourquoi le faisons-nous ? Parce que la loi nous y contraint. Nous ne faisons donc pas ce que nous voulons, parce que nous vivons dans des pays qui ont des lois : ces lois restreignent notre liberté. Cela veut-il dire qu'en réalité, nous ne vivons pas dans des pays libres ?


Licence ou liberté ?


"Quand chacun fait ce qu'il lui plaît, on fait souvent ce qui déplaît à d'autres, et cela ne s'appelle pas un Etat libre. " Jean-Jacques Rousseau, Lettres écrites de la montagne (1764)

Selon le philosophe français Rousseau, la liberté n'est pas la licence. La licence, c'est faire tout ce qu'on veut. Je veux rouler à 150km/h en centre-ville ? Je fonce !

En me conduisant ainsi, je fais ce que je veux, mais c'est au prix de la liberté de ceux qui m'entourent, qui deviennent esclaves de ma volonté. Tout le monde ne peut pas être libre quand certains font ce qu'ils veulent.

Or, un Etat libre, c'est un Etat où tous sont libres. La liberté ne peut donc pas consister à faire ce qu'on veut. Mais alors, qu'est-elle ?


Pas de liberté sans lois :


On parle ici de liberté politique (#liberté). La particularité d'une telle liberté, c'est qu'elle est commune à tous les citoyens. Comment faire pour que tous les citoyens soient libres ?

La solution réside dans ce qu'on appelle l'Etat de droit. Un Etat de droit est un Etat où la loi est l'émanation de la volonté générale, et où tous les citoyens y sont soumis, même les députés, les ministres, le président. Celle qui gouverne, en définitive, c'est la loi.

C'est ainsi, paradoxalement, qu'il ne peut y avoir de liberté politique sans lois.


La liberté des uns s'arrête où commence celle des autres :


Cette citation très célèbre n'est en réalité la citation de personne. On trouve une formulation très semblable dans la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen (1789) :


"La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui" article 4

Peut-être que ces deux formulations sont inspirées du philosophe Rousseau, qui soutient que la véritable liberté ne se détruit jamais elle-même. Ainsi, ma liberté respectera forcément la liberté d'autrui. Si la loi oblige à porter un masque, toute personne refusant de le porter détruit la liberté de ses concitoyens... mais aussi la sienne, puisque la liberté politique nous est commune.


"Je ne connais de volonté vraiment libre que celle à laquelle nul n’a droit d’opposer de la résistance ; dans la liberté commune, nul n’a droit de faire ce que la liberté d’un autre lui interdit, et la vraie liberté n’est jamais destructive d’elle-même." Jean-Jacques Rousseau, Lettres écrites de la montagne (1764)
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2020 par Philosophe chrétienne. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now