• Philosophe chrétienne

La théorie de l'évolution

La théorie de l'évolution est un sujet polémique sur lequel beaucoup de fausses idées circulent. Voici quelques explications pour bien aborder cette théorie.



Pourquoi un tel article ?


Le sujet de l'évolution suscite bien des polémiques entre chrétiens et scientifiques. Or, il est compliqué de mener une discussion sur un thème qu'on ne maîtrise pas.

De plus, beaucoup de fausses idées circulent (comme par exemple l'idée que l'homme descendrait du singe). Répéter ces erreurs, c'est se décrédibiliser aux yeux des scientifiques.

Voilà pourquoi je tiens à donner dans cet article quelques explications, non exhaustives et non approfondies, pour introduire à la théorie de l'évolution. Mes sources principales ont été :

- le site Internet https://planet-vie.ens.fr

- Histoire de la notion de vie d'André Pichot (Gallimard 1993)

- Une histoire de la biologie de Michel Morange (Seuil 2016)


Les espèces évoluent, mais comment ?


Quand Darwin publie son fameux ouvrage L'Origine des espèces en 1859, il n'est pas le premier à évoquer l'idée que les espèces évoluent. Le problème ne porte pas sur le fait qu'elles évoluent, mais sur le "comment" : qu'est-ce qui les fait évoluer ?

Darwin propose une explication par la sélection naturelle. Il y a une concurrence entre les individus d'une même espèce pour les ressources alimentaires. Tous les individus ne sont pas semblables : certains naissent avec des variations. Ces variations s'avèrent être un avantage dans la compétition, permettant à ces individus de survivre plus longtemps et de se reproduire. Ils transmettent alors leurs variations à leur descendance, ce qui a deux conséquences : la première est l'adaptation de l'espèce à son environnement, la seconde est l'apparition d'une nouvelle espèce (quand les variations transmises deviennent dominantes).

Darwin pose un premier jalon avec sa théorie de l'évolution par sélection naturelle. Mais, d'une part, des erreurs persistent, d'autre part il reste des zones d'ombre : comment et pourquoi apparaissent ces variations ?


La génétique :


C'est la découverte des gènes qui va permettre de répondre à ces questions. Il y a des versions de gènes (allèles) fréquentes au sein d'une population. Si cette fréquence change, cela entraîne à terme la disparition d'espèces ou l'apparition de nouvelles espèces. En effet, la génétique a un impact sur le phénotype des individus (la morphologie par exemple).

Pourquoi y a-t-il des changements génétiques au sein d'une population ? Les changements génétiques se produisent en dehors de toute sélection. Soit ils sont dus au fait que les individus se reproduisent aléatoirement entre eux, les gènes sont alors mélangés et redistribués à leurs descendants qui sont différents d'eux ; soit ils sont dus à des mutations génétiques ; soit ils sont dus à l'apport de nouveaux gènes par des migrations. Cela a pour conséquence de modifier l'espèce, mais ces modifications sont lentes, et n'aboutissent pas nécessairement à une adaptation à l'environnement.

Ce que la sélection naturelle produit, ce sont des changements qui peuvent être plus rapides, qui aboutissent à une adaptation à l'environnement et à la disparition ou apparition de nouvelles espèces.


Exemples d'évolution d'espèces :


La sélection naturelle fait pression sur les espèces à travers l'alimentation (compétition pour les ressources), la reproduction (compétition pour les femelles), et la prédation. Les deux exemples suivants concernent la prédation : dans le premier, l'homme en est la cause indirecte, dans le second, l'homme est le prédateur.


Exemple 1 : le phalène du bouleau est un papillon de nuit qu'on trouve sur le bouleau. Avant la révolution industrielle, la plupart des individus étaient blanc moucheté, se confondant avec l'écorce du bouleau. Certains individus naissaient noirs : ils étaient facilement repérables par les prédateurs et avaient moins de probabilité de survivre et de transmettre cette couleur. Mais avec la révolution industrielle et les rejets importants de suies par les centrales à charbon, les phalènes blancs sont devenus plus visibles, et les phalènes noirs moins repérables par les prédateurs. Résultat : les phalènes noirs ont mieux survécu et se sont reproduits, ils sont devenus majoritaires à partir de 1810. Puis, avec l'abandon du charbon, la tendance s'est à nouveau inversée, et la couleur blanche est redevenue dominante à partir de 1960.


Exemple 2 : au Mozambique, à cause du braconnage massif des éléphants, il y a de plus en plus d'éléphants qui naissent sans défenses. Pourquoi ? Parce que les éléphants sans défenses ne sont pas braconnés : ils survivent et se reproduisent. Comme les éléphants avec des défenses sont braconnés, ils ne vivent pas longtemps et se reproduisent peu. Cela s'observe également dans d'autres pays d'Afrique.


Cette théorie remet-elle en question l'idée que Dieu est le créateur du monde ? Pour le savoir, lisez cet article !

9 vues
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2020 par Philosophe chrétienne. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now