• Philosophe chrétienne

Être sage : le jugement de Salomon

Mis à jour : avr. 13

Être sage, ce n'est pas la même chose qu'être intelligent ou savant. La Bible nous donne l'exemple d'un des hommes les plus sages au monde pour nous aider à comprendre ce que c'est qu'être sage.



Être sage ce n'est pas être savant :


Être savant, c'est détenir des connaissances sur un ou plusieurs sujets. Le fait d'avoir des connaissances n'entraîne pas la sagesse. Par exemple, nous savons tous que l'alcool amoindrit nos réflexes, et pourtant certains vont quand même conduire après avoir bu excessivement. Une décision qui n'est pas sage.


Être sage ce n'est pas être intelligent :


Être sage, ce n'est pas non plus être intelligent. On associe souvent les deux, et la Bible aussi cite souvent l'intelligence aux côtés de la sagesse, mais ce sont deux choses distinctes. Être intelligent, c'est raisonner correctement, en adaptant son raisonnement aux circonstances. Par exemple, résoudre un problème mathématique, ou résoudre une énigme, ou savoir persuader quelqu'un de faire quelque chose...

On peut faire preuve d'intelligence seulement dans un domaine particulier.


On peut être intelligent sans avoir beaucoup de connaissances, et faire preuve d'intelligence sans forcément être sage. Par exemple, lorsque nous étions jeunes, nous savions comment persuader nos parents de nous laisser sortir avec des amis alors que nous n'avions pas fini nos devoirs (quitte à mentir !). Mais ce n'était pas très sage (ni de mentir, ni de ne pas travailler).


Être sage, c'est une capacité à juger correctement :


"Tout Israël apprit le jugement que le roi avait prononcé. Et l'on craignit le roi, car on vit que la sagesse de Dieu était en lui pour le diriger dans ses jugements." 1 Rois 3 : 16 (la Bible, trad. Louis Segond 1910)

Le jugement de Salomon est un passage très connu de la Bible. Deux femmes se présentent devant le roi Salomon. L'une porte un bébé en vie, l'autre un bébé mort. Elles ont accouché dans la même maison, mais quelques jours plus tard, l'un des bébés est mort. Sa mère a déposé son cadavre près de l'autre femme, et a pris pour elle son bébé encore en vie. Le problème, c'est que les deux prétendent être la mère de l'enfant qui est en vie. Comment savoir laquelle ment et laquelle dit la vérité ?


Salomon va faire travailler de pair son intelligence et sa sagesse. Intelligence, parce qu'il connaît le cœur de l'homme. Il sait qu'une mère qui a perdu son bébé est pleine d'amertume, et il sait qu'une mère qui a un bébé est prête à tout pour le protéger. Il va donc monter un stratagème pour pouvoir juger correctement, avec sagesse : il va ordonner qu'on coupe le bébé en deux et qu'on en donne une moitié à chacune. L'une des deux femmes s'exclame : "Il ne sera ni à moi ni à toi : coupez-le !" L'autre femme supplie qu'on laisse vivre l'enfant et accepte de le laisser à la première. C'est elle, la mère de l'enfant.


La sagesse se constate dans les actions, dans les décisions qui sont prises par un individu, dans sa capacité à juger correctement une situation et à prendre les bonnes décisions, tout en discernant le bien et le mal, le juste et l'injuste (#sagesse).


Comment acquérir une sagesse comme celle de Salomon ? Réponse dans cet article qui donne 4 clés pour devenir sage !

26 vues
Abonnez-vous à notre newsletter

© 2020 par Philosophe chrétienne. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now